Monte-escalier : en France


Le monte-escalier est un équipement très sollicité de nos jours pour assurer le maintien à domicile. Il est d’une aide précieuse pour l’utilisateur, car il est facile à utiliser. De plus, son système de pose peut s’adapter à tous les types d’escaliers. Il ne convient pas seulement pour une installation intérieure, mais aussi à l’extérieur de votre demeure.

Monte-escalier en France

Sa mise en place doit être réalisée en fonction de la configuration de votre habitation. De ce fait, il requiert des techniques bien précises. Voici quelques notions à savoir sur la pose de ce matériel d’aide.

Comment fonctionne un monte-escalier ?

Ce dispositif est un fauteuil mobile qui se déplace sur des rails. Branché sur une prise classique, il fonctionne à l’aide du courant, mais est aussi doté de batteries qui s’activent en cas de coupure imprévue d’électricité. Ceci dit, l’utilisateur ne risque pas de se retrouver coincé au milieu de l’escalier. Cet appareil fait le va-et-vient, grâce à des commandes situées sur ses accoudoirs ou à l’aide des télécommandes spécifiques. Par ailleurs, il est bien de noter que l’usage d’un monte-escalier n’est pas seulement dédié aux personnes à mobilité réduite. Il est aussi destiné à des individus indépendants se trouvant dans des situations particulières comme en état de fatigue.

Demandez un devis gratuit

Comment ça marche ?

  • 1

    Je décris mon projet en 5 minutes

  • 2

    Je reçois 3 devis gratuits et sans engagement

  • 3

    Je compare les prix et je contacte le meilleur pro

Combien dure l’installation d’un monte-escalier ?

L’installation de cet appareil dure généralement entre trois et sept heures. En outre, la pose d’un monte-escalier droit prend moins de temps par rapport à la version conçue pour des escaliers courbes. Dans le cas où ce dispositif est à poser sur plusieurs étages, la mise en place peut durer plus longtemps. À titre indicatif, sachez que le délai moyen pour installer un monte-escalier droit est de cinq heures à six heures. S’il s’agit d’un monte escalier courbe, en revanche, cela demande parfois jusqu’à une journée entière. Par ailleurs, si la structure de votre maison ne permet pas la mise en place immédiate de l’appareil, il est indispensable de réaliser quelques travaux : suppression, déplacement de la rampe d’escalier, etc.

Combien coûte un monte-escalier ?

Bien sûr, plusieurs paramètres déterminent le prix d’un monte escalier. Parmi ceux-ci, on peut citer le système choisi, la gamme ou encore les travaux nécessaires avant la pose. La configuration de votre maison comme la hauteur des escaliers ou le nombre de paliers entrent également en ligne de compte. Comme ces appareils sont élaborés sur mesure, chaque modèle est unique. De ce fait, il est difficile d’indiquer un prix exact. Il est d’ailleurs important qu’un professionnel vous conseille et étudie votre escalier afin de vous communiquer un tarif le plus précis possible.

Néanmoins, le prix de cet appareil est basé, entre autres, sur les options choisies par l’utilisateur comme le repose-pied automatique. Pour un monte escalier droit d’un étage et de 5 m maximum, le prix se situe entre 2 500 et 5 000 euros, pose comprise. S’il s’agit d’un monte escalier courbe, le prix débute à 8000 euros, pose comprise également, pour la version standard dédiée à un étage. Des techniciens viendront vous rejoindre sur place pour faire une estimation du coût total et vous assurent une installation à la hauteur de vos besoins et de vos attentes.  

Quelle est la durée de vie d’un monte escalier ?

Un monte-escalier peut durer 10 ans en moyenne. Par ailleurs, certains fabricants garantissent que leurs équipements ont une durée de vie pouvant aller jusqu’à 15 ans. Il est bien évident que cela dépend essentiellement du nombre journalier de mis en service de l’équipement ainsi que le respect des mesures d’entretien nécessaires. Les différentes études réalisées à ce sujet prennent souvent en compte cet usage quotidien du produit. Quant à la batterie de ce dispositif, la durée de vie moyenne est de 1 an jusqu’à 5 ans. Mais tout comme le monte-escalier lui-même, ceci dépend aussi du nombre d'utilisations quotidiennes et donc des remises en charge.

Est-ce que le monte escalier est remboursé par la sécurité sociale ?

Dans certains cas, il est bien possible de bénéficier d’une subvention de la part de la sécurité sociale ou de votre mutuelle santé. Cette faveur est souvent accordée aux personnes ayant un handicap avéré. Ainsi, les professionnels de santé s’attachent toujours à vérifier l’état du futur utilisateur et deviennent de plus en plus exigeants à ce propos. Pour en bénéficier, il est généralement indispensable d’avoir une carte d’invalidité.

Par ailleurs, les collectivités locales apportent parfois leurs aides aux familles ayant besoin d’acheter un monte escalier. La tendance actuelle est d’ailleurs d’encourager les personnes âgées à rester à domicile le plus longtemps possible. Ainsi, bon nombre de régions n’hésitent pas à subventionner ceux ayant rempli les conditions. Rien ne vous empêche de contacter le conseil régional.

L’État prévoit en effet diverses aides dédiées aux séniors, aux personnes handicapées ou à mobilité réduite. Le but est de faciliter l’obtention d’un monte escalier pour ces individus. Les demandent doivent être effectuées auprès du professionnel en charge du projet. En outre, plusieurs aides et avantages fiscaux sont accordés par certains établissements afin de limiter le coût d’achat de ce dispositif. Notons que chaque organisme met en place ses propres conditions et démarches.

Que faire si mon monte escalier tombe en panne ?

Rester bloqué au milieu de l’escalier lors de la montée ou de la descente est la première crainte de l’utilisateur. Sachez cependant que ce produit est équipé de batterie de secours qui prennent immédiatement le relais lorsque l’appareil ne reçoit plus d’électricité.

Après, un des premiers réflexes à adopter est de vérifier s’il s’agit d’une panne de courant ou d’une panne d’une autre nature. Si le dysfonctionnement est mécanique ou électronique, il convient de recourir à un professionnel de la réparation. Quoi qu’il en soit, il est toujours recommandé de solliciter l’intervention d’un spécialiste pour effectuer un entretien régulier.

Derniere mise à jour : 21/07/2017 00:27:48